Romain Adam

Plaidoyer pour concilier vie professionnelle et running

Comment concilier vie professionnelle et running ?Mes proches, amis, collègues me demandent souvent comment je fais pour concilier vie professionnelle et running. Ce n’est pas toujours simple lorsqu’on a un emploi du temps chargé ou changeant, parfois des déplacements, etc. Pourtant, je crois profondément que l’équilibre vie professionnelle et running est essentiel pour mon bien-être et mon épanouissement. Le running permet aussi à chacun d’améliorer son hygiène de vie et d’avoir plus d’énergie. Surtout le running permet de développer plein de compétences utiles au travail.

Comment concilier running et emploi du temps chargé ?

Nos emplois du temps sont de plus en plus remplis, entre les 35 à 45 heures de travail hebdomadaires, les temps de transport, nos vies familiales et sociales. Pourtant, il me semble essentiel de pouvoir s’accorder du temps pour soi, et le running est un excellent moyen pour ça.

Tout d’abord, courir, c’est facile et pratique. Une paire de chaussures et quelques vêtements dans la voiture ou dans un sac. En 30 à 40 minutes plus le temps pour la douche, on peut déjà ressentir les bienfaits du running. Est-ce que votre bien-être ne mérite pas de lui accorder plusieurs fois ce temps là chaque semaine ?

Avantages de courir le matin : courir à jeun le matin est très stimulant pour démarrer la journée. En plus on perçoit un peu différemment les lieux où l’on court, c’est très agréable. OK il faut mettre le réveil un peu plus tôt mais le jeu en vaut la chandelle.

Avantages de courir le midi : Ca permet de couper la journée en deux, c’est aussi l’occasion d’aller courir et partager un moment avec ses collègues. Rien de tel pour booster les relations au travail et faire un bon break. Avec un sandwich, une salade ou un repas rapide au restaurant d’entreprise, la pause n’excède pas 1h30 à 2h et ne prend pas beaucoup plus de temps qu’une pause déjeuner  classique. Au pire on fera un peu de rab le soir. Petit bonus : l’hiver c’est quand même agréable de courir quand il fait jour !

Avantages de courir le soir : permet d’évacuer la journée, d’aller plus loin dans l’effort, il faut juste trouver l’énergie après de longues journées.

Avec un peu de motivation et d’organisation, il est possible de caler des sorties running et même d’alterner les horaires de sorties de la semaine ou de l’année. Mais parfois il est difficile de se motiver et trouver l’énergie pour aller courir.

Comment se motiver ?

Il m’arrive souvent de dire que le running est la plus importante des choses secondaires. Pour ma part, j’ai un travail de bureau, qui semble moins contraignant qu’un travail physique. Pourtant, il m’arrive certains jours d’être vidé, sans énergie, après une grosse journée qui demande beaucoup d’attention ou qui ne se passe pas comme prévu.

Le running peut être une bouffée d’oxygène. Il faut franchir le cap du « j’y vais, j’y vais pas ? ». Mettre en place une routine peut aider à s’habituer à aller courir quelque soit la motivation du jour ou la météo. On dit qu’il faut 3 semaines  pour parvenir à mettre en place une routine. Ca peut être un lieu familier, stade, un parc, courir avec un(e) ami(e), se fixer une heure, etc, pour dépasser le stade de l’hésitation. Une astuce, donner rendez-vous à un ami (vous ne voudrez pas le décevoir en le laissant tomber) ou noter votre sortie running dans votre agenda.

Lorsqu’on a un objectif (bien-être ou course), on peut suivre un plan d’entraînement. Il faut veiller à le suivre, à 80-90%, mais lorsqu’on a pas d’objectif olympique, il faut rester pragmatique car s’obliger à courir à tout prix peut être contre-productif. Parfois remplacer une séance par un petit footing peut vous faire du bien.

Ce que le running apporte à la vie professionelle

La course à pied est un vecteur de développement personnel et permet développer des compétences transposables dans le monde professionnel.

Je pense à l’abnégation, le fait de ne jamais baisser les bras même quand ça devient difficile. Un coureur a tendance à lâcher moins facilement lorsque des difficultés surviennent au travail. En courant, on s’approprie le goût de l’effort. Le running peut être ingrat mais il sait récompenser les kilomètres parcourus à l’entraînement.

Le running permet d’être structuré, en suivant un plan d’entraînement ou un plan d’actions. Un coureur sait qu’il y a différentes étapes à franchir pour atteindre son objectif.

L’humilité. S’il y a bien un sport qui enseigne l’humilité, c’est la course à pied. Dans une course, la plupart des coureurs ont plusieurs centaines ou milliers de coureurs devant eux. Et quand bien même on devient champion de sa ville, on se frotte toujours à quelqu’un de meilleur à l’échelon régional, national ou international. Autant donc se prouver d’abord des choses à soi-même et être en phase avec ses valeurs avant de se comparer aux autres.

Enfin, la vie professionnelle peut aussi apporter à sa pratique du running. En effet, lorsque l’on est running addict, c’est bien aussi de penser à autre chose que la course à pied et cela permet de relativiser la pression que l’on se met dans notre loisir favori.

Vous voyez running et vie professionnelle sont parfaitement compatibles. Le running permet de s’épanouir, produire des endorphines, et développer des compétences utiles au travail.

L’application RunMotion Coach s’adapte à l’emploi du temps du coureur et permet de le motiver. Téléchargez l’appli pour réaliser vos objectifs bien-être ou de courses.

Crédit photo – Flickr Ccho