Maxime a couru en moins de 2h40 le Marathon de Barcelone !

Maxime, 36 ans et papa de deux garçons, a toujours eu une passion pour la course à pied. Ses premiers pas dans ce sport remontent aux cross du collège lorsqu’il n’avait que 11 ans. Cependant, les années passent et Maxime trouve de moins en moins le temps de s’adonner à sa passion. Ce n’est qu’en 2021, qu’il décide de s’y remettre sérieusement. Il choisit au départ un groupe d’entraînement mais se sentant dépourvu de structure et de planification à long terme, il est vite lassé.

C’est alors qu’il découvre RunMotion Coach, une application qui lui apporte l’encadrement dont il avait besoin et qui lui permet de concilier sa passion avec ses responsabilités familiales. Pour RunMotion Coach, il a accepté de revenir sur son 1er marathon : le Marathon de Barcelone. Il nous raconte.

Maxime pendant le Marathon de Barcelone

Comment s’est passé ton Marathon de Barcelone ?

C’était mon premier marathon et je peux dire que j’ai atteint mon objectif de moins de 2h40, ayant réalisé 2h38’32. J’étais un peu stressé par les 42km la veille de la course et avant le départ, mais j’étais aussi très confiant et motivé. Pendant mon marathon de Barcelone, j’ai repensé aux nombreux conseils, et aux séances difficiles sous la neige ou la pluie et celles bien plus agréables en bord de mer. Je suis parti sur la limite basse d’allure que je m’étais fixé (3’42 à 3’45/km) car je voulais rester dans un groupe, et surtout car j’étais très bien physiquement.

Jusqu’au 34ème kilomètre j’était bien et je « déroulais » même-si les quadriceps commençaient à charger légèrement. J’ai bu à chaque ravito et j’ai mangé un gel aux km 14, 24 et 34 pour pouvoir boire juste après. J’ai eu des crampes aux ischios après le km 34, ce qui m’a obligé à ralentir voire m’arrêter quelques secondes 3 ou 4 fois sur les derniers km, sans pour autant abandonner, je repartais en trottinant.

C’est peut-être dû à un manque d’hydratation les jours précédents ou sur les ravitos, mais j’ai aussi tendance à charger au niveau des chaînes postérieures donc je serai plus vigilant sur ces points la prochaine fois, par des étirements/assouplissements et en buvant plus avant la course et sur les ravitos (en gardant les bouteilles sur 1 ou 2 km par exemple) ! 

Améliore toi avec runmotion coach !

Bénéficie d'un entraînement personnalisé, entièrement adaptable en fonction de tes compétences, ton emploi du temps et tes objectifs.

Comment as-tu géré la préparation du Marathon de Barcelone ?

Pour préparer le marathon de Barcelone, j’ai fait 16 semaines de préparation avec 6 entrainements en course à pied, une PPG et une sortie vélo ou home trainer par semaine. Ça m’a permis d’avoir des bons blocs et de faire 5 semaines avec du volume (entre 100 et 115km). J’ai eu une semaine blanche en début de prépa dû au covid, et j’ai adapté un peu une autre semaine en début d’année car j’avais une douleur aux ischios mais après une bonne séance de massage c’était reparti.

Je n’ai eu aucun moment de doute durant ma préparation pour le marathon de Barcelone, autant pour atteindre mon objectif que concernant la structure du plan et le choix de chaque séance. C’est un réel point fort car le jour de la course je savais que j’avais mis toutes les chances de mon coté !

Une anecdote à nous raconter ?

Une petite anecdote, à la 5ème semaine de préparation du Marathon de Barcelone, j’ai fait une séance 10km à allure semi, et j’étais à 10 secondes de mon temps de référence actuel sans pour autant être asphyxié, ça a été le déclic, je me suis vraiment dit que j’avais le coach qu’il me fallait !

Qu’est-ce qui te motive à courir ?

J’ai couru pour différentes raisons, notamment pour évacuer du stress à certaines époques. Maintenant je cours pour le plaisir, que ce soit sur des footings mais aussi en me dépassant sur des courses, voir ce que je peux faire et être content d’être allé chercher au fond de moi une limite que je ne pensais pas atteignable.

Comment as-tu connu l’application RunMotion Coach ?

Je courais avec les concepteurs de l’appli quand j’habitais sur Lyon !

Qu’est-ce qui t’a encouragé à télécharger et tester l’application ?

Ce qui m’a encouragé à télécharger et tester l’appli RunMotion Coach c’est le sérieux et la rigueur des concepteurs. En plus d’avoir un passé d’athlète, ils ont une approche scientifique testée et approuvée, ce qui rassure d’emblée. 

Qu’est-ce que tu préfères dans l’application ?

J’aime beaucoup l’appli car elle est simple d’utilisation et vraiment adaptée à tous les profils (même des personnes en 2h15-2h20 au marathon n’auraient qu’à ajouter du volume en doublant certains jours et ce serait parfait !).  J’aime aussi les séances longues en gardant le même rythme. Certaines applis ou plateformes ont tendance à dire que c’est trop monotone, moi je trouve ça important pour préparer un marathon de s’habituer à courir longtemps au même rythme (si tu n’aime pas quand c’est monotone, ne fais pas un marathon !).

Après le Marathon de Barcelone, quel est ton prochain défi sportif ?

Après le Marathon de Barcelone, je vais profiter de cette prépa pour faire un 10 km mi-avril et essayer de repasser en dessous des 33′. Ensuite, j’aimerais faire un semi-marathon en juin en visant pourquoi pas les 1h13 !

Bravo Maxime, toute la team RunMotion Coach est (très) fière de toi 😉

Avatar photo
Matteo SelleriLa course à pied est une longue histoire d’amour pour Matteo. Il débute ce sport un peu “par hasard” en 2015 avant d’en tomber rapidement amoureux. Il est en charge de la communication de RunMotion Coach.

Tout ce qu'il te reste à faire, c'est courir.

L'appli RunMotion Coach te prépare ton plan d'entrainement personnalisé pour réussir tes objectifs running (10km, semi, marathon, trail, ultra-trail, perte de poids...).
Plus de 500 000 coureurs l'utilisent déjà, et toi ?

Télécharger

You have Successfully Subscribed!