Guillaume Adam

Les Nike Vaporfly Next% font-elles courir plus vite ?

Eliud Kipchoge et ses lièvres en Nike Vaporfly Next%

Lors du 1:59 Challenge, Eliud Kipchoge est devenu le premier homme à courir le marathon en moins de 2 heures. Cet exploit historique a été rendu possible bien entendu par le talent et le travail d’Eliud Kipchoge et son équipe mais aussi grâce à des prototypes de Nike non commercialisées : les Alpha Fly. La Fédération Internationale d’Athlétisme a d’ailleurs ouvert une enquête pour statuer sur ces nouvelles chaussures et répondre à cette question : “donnent-t-elles un avantage injuste aux coureurs qui les portent ?”. Lors de cette tentative à Vienne, les 41 lièvres portaient eux les Nike Vaporfly Next%, une version commercialisée par Nike au prix de… 275€.

Une évolution des Nike Vaporfly 4%

La première tentative d’Eliud Kipchoge à passer sous les 2 heures au marathon avait échoué de seulement 25 secondes. C’était en 2017 à Monza. A cette occasion, Nike avait sorti la Nike Vaporfly 4%. Une chaussure sensée améliorer le coût énergétique en moyenne de 4% par rapport à une chaussure classique. A noter que l’étude a été financée par Nike, ce qui peut apporter un biais dans le choix du protocole (tapis de course et coureurs de niveau régional) et donc dans les résultats. Les résultats sont plus probants pour les coureurs attaquant avec le talon.

Les coureurs avec cette première version sont unanimes sur les sensations de dynamisme qu’elles procurent. Autre avantage : la légèreté pour une chaussure avec de l’amorti. L’ombre au tableau, c’est son usure prématurée : environ 150 à 200 kilomètres de durée de vie… D’où l’intérêt de la réserver aux compétitions et à quelques entraînements test.

Quel est le lien entre le coût énergétique et la performance finale ? Le temps final gagné par le coureur ne sera pas de 4%, car le coût énergétique n’est qu’un facteur parmi tant d’autres de la performance. A une même vitesse, un coureur dépense un peu moins d’énergie avec les Nike Vaporfly 4%. Le gain serait alors d’environ 2% sur la performance finale, soit environ 1 minute par heure de course et donc 2 minutes pour Eliud Kipchoge sur marathon, ce qui est énorme à ce niveau là !

L’engouement pour les Nike Vaporfly Next%

La dernière chaussure de Nike, les Vaporfly Next% auraient légèrement amélioré le coût énergétique, d’un pourcentage supplémentaire. Le principe reste le même, une lame de carbone restitue de l’énergie à chaque appui, un peu comme l’effet d’un ressort. Depuis sa sortie officielle, de nombreux coureurs ont battu leurs records personnels avec. Aux Etats-Unis, les Vaporfly Next% connaissent un réel engouement. C’est d’ailleurs avec ce modèle que Brigid Kosgei a battu le record du monde féminin du marathon en 2h14’04 à Chicago, un record du monde amélioré de plus de 1 minute !

Nike Vaporfly Next%

Le nouveau prototype : les Nike Alpha Fly

Dans la course technologique, Nike sort son nouveau prototype avec cette fois-ci 3 lames de carbone. Un brevet a été déposé par la firme américaine, ce modèle est certainement le prototype porté par Eliud Kipchoge à Vienne.

Le brevet des AlphaFly

Les Vaporfly Next% pourraient vous permettre de gagner entre 1 à 5 minutes sur votre temps sur marathon, surtout si vos chaussures actuelles sont plutôt lourdes. Mais rappelons-le, rien n’est plus efficace que l’entraînement pour battre vos records personnels 😉 Si vous souhaitez vous procurer ce nouveau modèle pour courir dans les pas d’Eliud Kipchoge, vous les trouverez en ligne sur ce site.