Guillaume Adam

Aponévrosite plantaire, comment la soigner ?

Comment soigner une aponévrosite plantaire ?Le pied est un véritable bijou de technologie. Chaque pied possède pas moins de 26 os, 107 ligaments  et 20 muscles ! Le pied permet de propulser le coureur vers l’avant et il absorbe à chaque appui le poids du coureur. Une des blessures les plus communes aux pieds est l’aponévrosite plantaire, appelée aussi fasciite plantaire. 

Qu’est-ce que l’aponévrosite plantaire ?

L’aponévrosite plantaire est une inflammation du fascia plantaire : l’enveloppe fibreuse qui entoure le tendon qui relie le talon aux orteils. On la ressent comme une sorte de crampe sous la voûte plantaire, ou au niveau du talon.

Quels sont les facteurs de risques ?

Les coureurs avec une voûte plantaire très cambrée ou peu marquée sont plus sujets à cette blessure. De plus les coureurs avec une supination (pose de pied vers l’extérieur) ou pronation (pose de pied vers l’intérieur) marquée sont un peu plus touchés.

Une chaussure inadaptée est souvent la cause de ces blessures, tout comme la course sur terrain dur par exemple sur route. Pense à renouveler ou à changer ta paire de running si elle est usagée : plus de 800 kilomètres courues avec ou plus d’un an d’utilisation. Enfin, les descentes sont plus propices à ce genre de douleur.

Comment soigner une aponévrosite plantaire ?

Ce genre de douleur peut durer de longues semaines voire quelques mois. Même si elle est parfois supportable, il vaut mieux consulter un ostéopathe dès que possible pour corriger la source du problème.

Lorsque la douleur est trop forte, il est préférable de remplacer la course par d’autres sports qui ne génèrent pas cette douleur, comme la natation ou dans certains cas le vélo. Lors des phases de douleur aiguë, évite de faire du travail de vitesse, des côtes et des bondissements.

Il est conseillé d’appliquer de la glace sous la plante de pied pendant 5 minutes, jusqu’à 5 fois par jour. Tu pourras prendre une bouteille d’eau glacée pour la faire rouler doucement sous la plante.

Tu peux aussi étirer les mollets, masser tes mollets et la voûte plantaire, éventuellement avec une balle de tennis. Enfin, évite de prendre des anti-inflammatoires.

Bon courage dans cette période, prends soin de toi ! Lorsque tu seras à nouveau prêt à préparer tes prochains objectifs, penses à l’appli RunMotion Coach 😉