Romain Adam

Comment courir avec des bâtons en trail ?

Courir avec des bâtons en trail
En trail, à partir d’une certaine distance, un accessoire se révèle indispensable : les bâtons de trail. Sur une course “roulante” ou courte, il n’est pas nécessaire de prendre des bâtons, mais plus la course devient technique et avec de forts dénivelés, plus on a intérêt de courir avec ces bâtons.

Les avantages des bâtons en trail

Plusieurs éléments. En montée, les bâtons soulagent l’effort sur les jambes, car le haut du corps contribue à la traction et au basculement sur l’appui. C’est un gain d’énergie pour les muscles des jambes, une économie non négligeable pour les quadriceps et les mollets, notamment sur les courses longues. Ils peuvent aussi aider à garder un rythme constant, en gardant une cadence régulière. En descente, ils apportent de la stabilité, et sont intéressants pour amortir les chocs.

Comment et quand courir avec les bâtons ?

Nous conseillons de prendre des bâtons de marche pour des courses à partir de 30km, et lorsque l’on marche au moins autant qu’on court sur une course longue ou à fort dénivelé.

Pour les montées de plus de 20%, très raides, on utilise les bâtons en simultané, en se hissant à la force de ses bras. Il est possible de faire plusieurs foulées entre chaque planter de bâton. Il vaut mieux se pencher légèrement en avant pour gagner en efficacité.

Pour les montées avec pentes de 10 à 20%, moyennement raides, on utilise les bâtons de manière alternée avec le bâton qui se plante à hauteur du pied opposé, et l’autre bras en arrière et en l’air. C’est un support, sans trop forcer sur les bras, pour garder sa cadence. Une meilleure ouverture des bras qu’en simultané favorise une plus ample respiration.

Pour les montées avec pentes à moins de 10%, inutile de sortir les bâtons.

En descente, le buste est incliné vers l’avant, les bâtons servent à soulager les quadriceps et genoux, et stabiliser le corps, sans trop forcer sur les bâtons. On est généralement en mode alterné, voire simultanée dans les pentes très raides ou des grandes marches.

Des bâtons de plus en plus pratiques

Aujourd’hui les bâtons sont de plus en plus légers, faciles à plier ou déplier, et tiennent facilement dans un sac (pliage en Z). L’encombrement est faible. Vérifie néanmoins que la course les autorise. Et fais attention aux autres coureurs, surtout les premiers kilomètres lorsqu’il y a du monde !

Les bâtons sont également un moyen de faire travailler harmonieusement le haut et le bas du corps. Je te recommande fortement d’utiliser régulièrement les bâtons à l’entraînement si tu t’apprêtes à les utiliser en course.