Les lignes droites pour se dynamiser

Lignes droites running

Les lignes droites sont des accélérations qui permettent de travailler la qualité de pied et de foulée. Ces exercices sur une quinzaine de secondes sont aussi un excellent moyen de finaliser un échauffement et de se dynamiser avant une séance ou une course !

A quel moment réaliser ces accélérations ?

On peut faire ces lignes droites à la fin d’un footing d’une cinquantaine de minutes, par exemple 6 accélérations de 15 secondes, avec 45 secondes de récupération en marchant.

Ici le but est d’avoir le maximum de qualité, donc marcher est recommandé, alors que pour le fractionné classique on va plutôt trottiner pour ne pas faire trop redescendre le rythme cardiaque.

A la fin d’une endurance, le but est de travailler le relâchement et l’efficacité de la foulée.

Ces lignes droites sont aussi à intégrer à la fin de l’échauffement avant une séance. Tu peux réaliser 2 à 3 répétitions d’environ 15 secondes, avec là aussi environ 45 secondes de récupération en marchant.

Ici, le but est plus de finaliser l’échauffement tendino-musculaire et de se dynamiser avant d’attaquer le coeur de la séance.

Ajouter ces lignes droites à ton entraînement apportera de multiples bénéfices ! Tu en trouveras notamment dans ton programme RunMotion Coach.

Suivant les envies tu pourras même les faire en légère montée. Les coureurs confirmées pourront aussi les faire en légère descente, mais cela requiert une bonne biomécanique de course car les muscles et tendons sont davantage sollicités.

Comment réaliser les lignes droites ?

Sur ces exercices d’accélérations, le plus important est de rester relâché et de ne pas être en sprint. Comme son nom l’indique, on ne part pas à fond mais on accélère progressivement sur les 4 à 5 premières secondes puis on va chercher à aller vite tout en étant le plus facile possible.

Pense bien aussi à décélérer progressivement à la fin de la ligne droite.

L’allure sur ces lignes droites à la fin d’un footing est proche de l’allure que tu as sur une séance VMA, c’est-à-dire une vitesse que tu pourrais tenir environ 6 minutes. On est donc loin d’un sprint 😉

Avant une séance, tu peux réaliser ces lignes droites à l’allure de la séance, pour être sûr de partir à la bonne allure lors de la séance. Ou à peine plus vite si tu as besoin de te dynamiser.

En groupe, un des pièges est parfois de ne pas respecter l’accélération progressive.

Ces lignes droites sont un moment privilégié pour penser à sa technique de course et sa posture, notamment avec le buste légèrement en avant. Et de prendre conscience de ses bras dans la foulée et du relâchement des épaules.

Tu peux aussi en profiter pour te filmer si tu le souhaites, tu devrais voir de toi même si il y a des défauts à corriger, et si tu es satisfait du résultat tu pourras même poster la vidéo sur Insta et tagguer @runmotioncoach 😎

Guillaume Adam1er Français au Marathon de New York 2019 (2h26), entraîneur et passionné de trail. Guillaume est ingénieur et auteur des algorithmes qui te fournissent tes séances d'entraînement.