Guillaume Adam

Ecouter de la musique fait-il courir plus vite ?

Ecouter de la musique en courant fait-il courir plus vite ?
Plus de la moitié des coureurs écoute de la musique en courant. Véritable compagnon de course pour certains, on attribue à la musique des effets permettant d’augmenter ses performances. Elle pourrait presque s’assimiler à du dopage si l’on en croit l’interdiction de la Fédération Française d’Athlétisme depuis 2015 d’utiliser des écouteurs pendant une course. La fédération américaine avait pris la même mesure en 2008. Mais écouter de la musique en courant améliore-t-il vraiment la performance ?

Des études scientifiques plutôt concluantes mais…

De nombreuses études mettent en évidence une amélioration de performance en course  à pied de l’ordre de 2 à 5%. Une étude quantifie même cette amélioration à 15%… La musique permet d’aller plus loin dans l’effort et de baisser la perception de l’effort et de la douleur. Toutefois la plupart des études sont réalisés sur tapis en laboratoire et ne se passent pas dans des conditions réelles de course. Or, la musique agit principalement sur la motivation. Et lorsque l’on est dans un espace confiné, la lassitude arrive bien plus tôt qu’en extérieur.

La musique repousse la lassitude sur les longues distances

Si il y a une épreuve pendant laquelle la musique peut vraiment aider, c’est bien le marathon ou les longues distances en général. Elle permet d’avoir une motivation plus constante tout au long de l’épreuve et de repousser la lassitude. Il n’y aurait pas de playlist miracles mais écouter sa playlist favorite serait plus efficace qu’une playlist imposée.

Attention quand même à bien écouter ses sensations pour ne pas partir en sur-régime. Pour cette raison, certains marathoniens ne l’utilisent que sur la deuxième partie de course.

Les coureurs Elite écoutent-ils de la musique en courant ?

Aucune étude ne met en évidence une amélioration des performances des coureurs Elites car ces coureurs arrivent à se motiver et à rester concentré tout au long de l’épreuve. En revanche, avant l’effort la musique aide certains coureurs à se mettre en condition et à arriver “gonfler à bloc” sur la ligne de départ. Par exemple, Teddy Riner utilise la musique pour se motiver avant ses combats ou de nombreux athlètes ont des écouteurs ou un casque à l’échauffement et en chambre d’appel. La musique s’apparente à une technique de préparation mentale.

A l’entraînement, la musique peut aider à faire une répétition supplémentaire ou à casser la monotonie d’un footing. Ecouter de la musique après l’effort permettrait également de mieux se relaxer et donc d’améliorer la récupération.

En résumé, écouter de la musique en courant peut donner une force et une aide supplémentaire à aller au bout de son effort. Les effets sur la performance seront nuls pour les coureurs utilisant d’autres ressorts de motivation alors que les coureurs ayant tendance à ressentir une lassitude se trouveront légèrement boostés.