Romain Adam

Nos conseils pour courir la nuit en toute sécurité et se faire plaisir

courir la nuit

Courir la nuit est un moment toujours particulier pour les coureurs. Tu es peut-être parfois contraint de courir la nuit à cause d’un agenda chargé ou l’hiver lorsque la nuit tombe tôt. On peut aussi vouloir faire une sortie trail très matinale pour observer le lever du soleil. Ou lors d’une course avec un départ de nuit comme la Sainté Lyon ou des trails longues distances.

Nous te donnons quelques conseils importants pour courir la nuit en toute sécurité et te faire plaisir.

Courir la nuit : être vu !

Pour être vu, deux équipements sont recommandés : une bonne frontale et des vêtements réfléchissants.

Le système d’éclairage recommandé est une lampe frontale sur la tête, ou un éclairage au niveau du buste. Regarde la luminosité et la durée d’autonomie (batterie ou pile). S’il fait très froid, l’autonomie de la lampe peut chuter, prends alors deux frontales ou deux batteries.

Regarde l’intensité de l’éclairage de la frontale, qui se mesure en lumens. Privilégie des lampes frontales supérieures à 200 lumens et même un peu plus pour le trail.

Evite de te faire piéger lorsque la luminosité décroît, si tu as un doute, emmène avec toi la frontale dans la poche.

Nous recommandons aussi de prendre des vêtements réfléchissants. En particulier dans le dos si tu cours près de voitures ou sur des routes peu fréquentées pour être bien vu de loin.

Il existe des vestes réfléchissantes ou fluorescentes, des gilets et même des chaussettes de compression avec fil réfléchissant. Il s’agit des chaussettes NightTech CEP hommes et femmes : (bénéficie de -10% jusqu’au 30 juin 2020 avec le code RunMotion-Coach-PE20-10.

Sortez couvert

La nuit, la température chute vite. Il est recommandé de porter des vêtements chauds et respirants, avec éventuellement plusieurs couches techniques. Si c’est tôt le matin, prends la veste, tu pourras toujours la ranger plus tard dans un sac ou la mettre autour de la taille. Lors d’une course de nuit, prends toujours une couverture de survie pour te couvrir au cas où tu dois attendre immobile.

Retrouve nos conseils sur comment courir l’hiver dans le froid, en protégeant bien tes extrémités du corps avec gants, bonnets et chaussettes.

Programme bien ton itinéraire

La nuit, les repères sont différents. Planifie bien ton itinéraires pour ne pas te perdre ou te retrouver dans des lieux dangereux. Cela marche aussi bien pour la nature (falaise, trous, chemins peu visibles,…) qu’en ville ou lieux péri-urbain (lieux “mal fréquentés”). Tu peux prendre ton téléphone avec toi pour avoir ton GPS.

C’est aussi parfois plus rassurant de partir à deux pour les sorties running de nuit.

Courir la nuit, une expérience qui change

Si c’est pour une course, on peut aller repérer le parcours à l’avance et s’entrainer la nuit pour habituer la vue à l’environnement nocturne. Tu verras on s’habitue vite à l’obscurité, les sens sont décuplés. On a souvent l’impression que tout va plus vite !

Deux conseils importants : anticipe bien les obstacles en regardant suffisamment au loin et réduis l’amplitude de te foulée.

Avec tous ces conseils, courir de nuit sera un bon moyen de t’entraîner et t’évader, en toute sécurité.