Les types de motivation appliqués à la course à pied

On dit souvent que la course à pied est un moyen pour mieux se connaître. On va puiser des ressources au fond de soi-même pour dépasser ses propres limites ou aller au bout de son entraînement. T’es tu déjà demandé quels sont tes ressorts de motivation ? Découvrons les différents types de motivation et comment t’en servir à l’entraînement ou en compétition.

On retrouve principalement deux types de motivation : intrinsèque ou extrinsèque.

Motivation intrinsèque ou extrinsèque

Pour faire simple, la motivation intrinsèque, c’est lorsque tu vas puiser ta motivation à l’intérieur de toi, pour des raisons qui te sont propres. La motivation extrinsèque, c’est lorsque des éléments extérieurs te motivent, comme le regard des autres ou la compétition avec quelqu’un d’autre.

Il n’y a pas de bonne ou mauvaise motivation. Il faut juste en avoir conscience pour savoir ce qui te motive.

Pour certains, faire une grande course est une fierté vis à vis de sa famille, amis, collègues (extrinsèque). Alors que pour d’autres cet objectif est l’occasion de se prouver quelque chose à soi-même et vivre des sensations uniques (intrinsèque).

Se préparer mentalement pour une course

Un coureur à la motivation extrinsèque se voit sous les applaudissements, la concurrence, et l’accueil de ses proches à l’arrivée. En fonction d’adversaires ou compagnons qu’il connaît, il arrivera à se transcender pour les battre.

Un coureur à la motivation intrinsèque se voit en train de réaliser le geste parfait. Il sera moins soumis à des facteurs extérieurs.

Se motiver à l’entraînement

A l’entrainement, il est fréquent d’avoir des types de motivation qui changent en fonction de la phase de sa préparation et en fonction de l’objectif que l’on s’est fixé. On connait tous des hauts et des bas. Il est intéressant de les identifier. Il ne faut pas toujours lutter contre les baisses de motivation, mais prendre conscience de ses propres ressorts de motivation.

Remarque sur ta motivation l’impact de la météo, le fait de courir avec un ou une amie, découvrir un nouveau parcours, de nouvelles séances, l’envie de “pousser la machine”, les sensations de bien-être pendant et/ou après l’entraînement,…

Si tu le souhaites, note tes sensations dans un carnet.

Motivation course à pied

La motivation intrinsèque, extrinsèque ou l’amotivation

Il est possible de rencontrer l’amotivation. C’est l’absence de motivation pour faire une activité. Il y a une perte de sens, et il est tentant d’arrêter l’activité sportive. La personne ne comprend pas l’utilité de ce qu’elle fait. On peut basculer dans cette amotivation lorsqu’on fait face à trop de difficultés ou lorsqu’on est en sur-entraînement sévère.

Si un jour, tu te retrouves dans cette situation, il convient alors de retrouver la raison pour laquelle tu as démarré la course à pied, ce qu’elle t’a permis de faire, et quels sont les bénéfices de ta pratique. Il s’agit ici de retrouver des facteurs qui te motivent.

Apprendre à mieux se connaître et s’en servir pour progresser

Au sein de l’application RunMotion Coach, tu peux retrouver un module de préparation mentale / sophrologie, en mode Premium. Un questionnaire est disponible pour identifier ta motivation dominante, et on te donne quelques tuyaux pour te motiver à l’entraînement.

Ainsi cela t’aidera à mieux te connaître, et pourquoi pas te donner des clés. Cela peut aussi t’être utile pour les autres exercices de visualisation et sophrologie présentes dans l’application.

Et, en plus de ce module préparation mentale, tu peux choisir le tempérament du coach digital qui t’accompagne. Tu peux choisir le coach autoritaire, le coach philosophe ou le coach positif. De quoi te booster au quotidien dans ton plan d’entraînement !

Romain AdamMarathonien (2h38) et traileur, Romain aime donner des conseils pour progresser à des coureurs de tous niveaux. C'est l'occasion pour lui de rendre à la course à pied ce qu'elle lui a apporté.