Quand faut-il changer ses chaussures de running ?

Quand faut-il changer ses chaussures de running ?

On entend souvent qu’une paire de chaussures de running se change tous les 600 à 1000kms. Mais ce n’est pas forcément vrai pour tous les coureurs et toutes les chaussures. Il est primordial pour un coureur de savoir quand changer ses chaussures pour éviter les blessures !

A travers cet article, je vais donc t’expliquer les différents facteurs qui peuvent jouer sur l’usure de tes chaussures. Je vais aussi te donner des conseils pour que tu puisses les garder le plus longtemps possible et les changer au bon moment !

Choisis les chaussures de running adaptées à ta pratique

Choisis des chaussures adaptées à ton type de foulée

La plupart des sites sur lesquelles tu achètes tes chaussures te demanderont si tu as une foulée supinatrice, pronatrice ou neutre. S’ils le font, c’est pour plusieurs bonnes raisons. La première est qu’une chaussure qui ne te convient pas va t’emmener foulées après foulées, directement chez le kiné. La deuxième est qu’une chaussure non-adaptée s’usera prématurément sur une partie de la semelle et ne sera vite plus utilisable.

Choisis des chaussures adaptées à ta morphologie

Comme pour ton type de foulée, on te demandera sûrement ton poids. Un SUV aura forcément de plus gros amortisseurs qu’une Twingo… Pour les chaussures de course à pied c’est pareil. Si tu es un coureur de plus de 80 kgs tu devras privilégier des chaussures à fort amorti pour tes entrainements.

Cela sera bénéfique pour la durabilité des chaussures mais aussi pour tes articulations. Les chaussures plus légères avec moins d’amorti ont souvent tendance à être plus fragiles et moins durables. Réserve les donc pour tes séances clefs et pour tes compétitions afin de pouvoir les exploiter à leur plein potentiel !

Choisis des chaussures adaptées à ton terrain d’entrainement

Il existe globalement 2 catégories de chaussures : les chaussures de trail et les chaussures de route. Chacune ont leurs spécificités qui leurs permettent d’être efficace sur leur terrain. Une chaussure de route ne sera pas efficace sur des chemin de trail glissants et vallonnés mais va surtout s’abimer très rapidement à cause des nombreuses contraintes liées au dénivelé, au dévers, aux cailloux, etc…

De la même manière une chaussure de trail aura un amorti trop rigide et sera lourde pour de la course sur route. De plus, les crampons s’abimeront à vitesse grand V sur du bitume et ne rempliront plus leur rôle de grip.

Nos conseils pour garder tes chaussures plus longtemps

Choisis bien tes terrains d’entrainement

La course sur bitume est plus traumatisante pour les articulations et les chaussures. On ne te dit pas de ne pas courir sur du bitume mais plutôt de le privilégier pour tes séances importantes où tu dois tenir une allure précise comme sur des fractionnés.

Dans la mesure du possible, privilégie les terrains herbeux ou chemins souples pour tes footings ou sorties de récupération. Au delà de préserver tes chaussures, cela te fera aussi travailler ta proprioception, ta force et de diminuer les chocs sur tes articulations.

PS : Nous n’avons pas cité le canapé bien qu’il soit très efficace pour t’éviter d’user tes chaussures…

Laisse un peu de repos à tes chaussures de running

Tes chaussures sont comme toi, ils leur faut un moment de repos pour être en mesure de délivrer tout leur potentiel sur la sortie suivante. Il est conseillé de laisser au moins 12 heures à tes chaussures pour que leur amorti se reforme complètement.

Cette durée est amenée à varier selon la durée, l’intensité et le terrain de ta sortie. La meilleure chose à faire si tu le peux te le permettre est d’avoir deux paires de chaussures, chacune dédiée à un type d’entrainement ! Voire trois paires : deux chaussures d’entrainement classiques et une légère pour les fractionnés courts ou compétition.

Mais ne les stockes pas trop longtemps !

Les chaussures de running sont des bijoux de technologies. Les matériaux utilisées sont d’un côté très résistants pour ne pas se détériorer en quelques sorties running… Mais sont d’un autre côté faits pour bouger. Le caoutchouc, la mousse et désormais les plaques de carbone vont durcir et/ou se fragiliser même s’ils ne sont pas utilisés.

Si cela se produit tes chaussures ne seront plus aussi efficaces qu’avant et s’abîmeront encore plus vite. Pour éviter cela, n’achète pas des chaussures trop avant de les utiliser. Même s’il est vrai que certaines fois il est dur de résister aux prix canons dénichés par The Running Collective 😉

De la même manière, ne ressort pas une paire de chaussures de running que tu aurais mis au placard des mois plus tôt. Les matériaux pourraient avoir bougé ! Il se peut même qu’elles ne soient plus adaptées à ta foulée si celle si a évoluée.

Les chaussures de running, uniquement pour le running !

Cela semble plutôt évident mais il est toujours bon de le rappeler : les chaussures de running sont à utiliser… pour le running ! Les chaussures de running d’aujourd’hui sont de plus en plus confortables et esthétiques et pour ces raisons on peut se laisser tenter de les porter tous les jours.

Les chaussures de running ont des meshs très respirants qui peuvent vite s’abîmer si tu les portes tous les jours. Et ce sera la même choses pour les semelles intermédiaires et externes ! Si tu as une séance prévue juste avant ou après ton travail ou sur ta pause de midi, pense bien à avoir deux paires de chaussures distinctes.

Tu ne vas pas porter ton t-shirt techniques plein de transpiration au milieu de l’open-space ? Et bien c’est pareil pour tes chaussures de running ! Et si tu veux absolument montrer que tu es un(e) runner, prends alors une basket jolie que tu n’utiliseras que pour le lifestyle !

Lave tes chaussures

Pourquoi faire son lit quand on sait qu’on y retourne le soir ? Pourquoi laver ses chaussures de running si c’est pour retourner courir dans la boue le lendemain ?

Oui, des chaussures de running, ça se lave ! Et il y a plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, pour le style. Comme le dit le dicton « Si tu n’es pas bon, tâches au moins d’être beau ». Mais aussi et surtout pour que tu puisses utiliser tes chaussures plus longtemps !

Si elles ne sont pas nettoyées, la terre, les cailloux et la transpiration viennent en séchant, abîmer et fragiliser le mesh et les semelles intérieure, intermédiaire et extérieure. La terre peut également venir masquer des bandes réfléchissantes sur le bas de tes chaussures. De plus, des chaussures pleines de boues sont plus lourdes et donc moins performantes.

Fais tout de même attention à ne pas les laver trop souvent et à le faire à l’eau claire. Evite la machine à laver et surtout : laisse sécher tes chaussures de running naturellement. Oubli le sèche-linge ou le sèche-cheveux.

Tu as maintenant toutes les clefs en main pour garder des chaussures le plus longtemps possible.

Malheureusement, même en les bichonnant de cette manière, tes chaussures de running vont finir par s’user. Je vais donc t’expliquer comment reconnaître une chaussure usée.

Quand faut-il changer ses chaussures de trail

Comment savoir si je dois changer mes chaussures de course à pied ?

Plusieurs éléments sont à prendre en compte lorsque tu cherches à savoir si une paire de chaussures de running est usée.

Le mesh

Le mesh est la partie supérieure de ta chaussure et donc la plus voyante. Un mesh détendu ou troué est un bon indicateur d’usure pour une chaussure. Tu commenceras rapidement à avoir des douleurs aux pieds et des ampoules si ton pied n’est plus maintenu correctement dans ta chaussure.

La semelle intermédiaire

La semelle intermédiaire de la chaussure est ce que l’on appelle familièrement  » l’amorti « . L’amorti de ta chaussure et comme toi, plus il vieillit et plus il est ridé. Les « rides » sur les semelles intermédiaires sont en fait le signe que ton amorti est en train de se tasser.

Une fois tassé, un amorti ne rempli plus ses fonctions et tu en ressentiras les effets au niveau de ton confort de course mais aussi sur tes articulations ! Il se peut également que tu vois apparaître des douleurs et échauffements sous ton talon.

Ta semelle intermédiaire peut également plus se tasser d’un côté que de l’autre. C’est le cas si tu as une foulée très pronatrice ou supinatrice, ou si tu n’as pas choisi les chaussures adaptées à ta foulée. Si c’est le cas, ton amorti déformé va accentuer les défauts de ta foulée et tes chaussures iront à la benne plus rapidement que prévu.

La semelle extérieure

Comme pour les pneus d’une voiture, ta semelle extérieure est celle qui te permet d’avoir une bonne adhérence sur le sol quand tu cours. Elle est faite d’un caoutchouc plus résistant que celui de ton amorti et est parsemée de rainures te permettant d’avoir une adhérence optimale.

Avec le temps, ta semelle extérieure deviendra de plus en plus lisse. Tu sentiras que ta chaussure accroche moins bien quand tu cours et ton pied glissera de plus en plus dans les virages et sur le sol mouillé.

L’usure de ta semelle extérieure est facile à voir puisqu’elle fera disparaitre petit à petit toutes les écritures et rainures sous ta chaussure. L’uniformité dans l’usure de la semelle extérieure montre que tes chaussures de running sont adaptées à ton type de foulée. Une usure prématurée d’une seule partie de la semelle sera le signe que tes chaussures ne sont peut-être pas tout à fait adaptées pour toi.

Le carnet d’entraînement

Tenir un carnet d’entrainement est un bon moyen de suivre le kilométrage de tes chaussures. Quand je parle de carnet d’entrainement, cela peut-être un cahier papier comme le fait Julien Wanders, mais aussi grâce à des applications comme Strava ou Training Peaks.

Ces applications te permettront même de suivre le kilométrage précis de chacune de tes paires de chaussures de running et elles t’enverront une notification lorsque tu auras dépasser un certain kilométrage !

L’expérience

Si tu as trouvé ta paire idéale et que tu appliques mes bons conseils, tu sauras en un clin d’oeil quand tes chaussures des running seront HS. Tu trouveras le kilométrage idéal pour changer tes chaussures et transformer ton ancienne paire en chaussons pour le jardinage.

Maintenant que tu as toutes les infos pour garder tes chaussures le plus longtemps possible et les changer au bon moment, il ne te reste plus qu’à aller sur The Running Collective pour trouver ta prochaine paire au meilleur prix 😉. Pour plus d’infos sur l’app The Running Collective, tu peux aller faire un tour sur notre article ou sur leur site internet The Running Collective ! Et sur leur article sur la rotation des chaussures de running.

The Running Collective - Comparateur de chaussures de running / trail
Avatar photo
Maxime FeugierMaxime c’est le triathlète le l’équipe. Champion de France Junior de triathlon longue distance en 2019, son prochain défi sera de battre Alanis sur un trail cet été.
runmotion coach

Tout ce qu'il te reste à faire, c'est courir.

L'appli RunMotion Coach te prépare ton plan d'entrainement personnalisé pour réussir tes objectifs running (10km, semi, marathon, trail, ultra-trail, perte de poids...).
Plus de 350 000 coureurs l'utilisent déjà, et toi ?

Télécharger

You have Successfully Subscribed!