Guillaume Adam

Drop d’une chaussure de running, comment le choisir ?

Choisir le drop d'une paire de chaussures de running

Le drop d’une chaussure fait partie des critères pour choisir la chaussure de running qui te convient le mieux. Cette notion a été popularisée par la mode des chaussures minimalistes et est aujourd’hui de plus en plus regardé par les coureurs dans le choix de ses futures chaussures de running. Découvrons ce qui se cache derrière ce terme et comment choisir le bon.

La définition du drop

Le drop est la différence de hauteur entre l’arrière et l’avant de la chaussure. Prenons les 2 extrêmes, la chaussure à talon aiguille et la chaussure minimaliste. Le talon d’un talon aiguille mesure peut mesurer de 6 à 8 centimètres et le drop est alors de 60 à 80 millimètres. Pas très pratique pour courir me direz vous 😉 La chaussure minimaliste a elle un drop de 0 avec un amorti quasi inexistant. La plupart des fabricants de running le choisissent entre 0 et 10 millimètres.

Le drop n’est pas le seul critère pour définir une chaussure minimaliste, puisqu’il faut également prendre en compte la hauteur de l’amorti, la flexibilité longitudinale et en torsion, le poids et les technologies de stabilité.

Le drop est souvent mesuré pour une chaussure en pointure 43, puisque la différence de hauteur dépend de la pointure. Plus la taille est grande, plus la différence de hauteur est importante. A noter également que les mesures ne sont pas toute faite selon la même méthode et qu’il peut y avoir des variations de 1 à 2 millimètres suivant les marques.

Quelle influence du drop sur la foulée du coureur ?

En terme de performance, il n’y a pas eu d’études démontrant un avantage d’avoir un drop faible ou important.

Néanmoins, la biomécanique du coureur est modifié suivant la hauteur du drop. Plus il est important, plus le coureur aura tendance à avoir une attaque talon. A l’inverse, lorsqu’il est faible, les chaussures ont tendance à donner une foulée dite plus “naturelle”, avec une attaque médio pied ou avant pied.

Il est important de noter qu’avec une chaussure avec un drop faible, on diminue les risques de blessures aux genoux. A l’inverse, une chaussure avec un drop élevé aura tendance à soulager les tendons d’Achille. Chacun pourra donc choisir ce qui lui convient le mieux.

Choisir la chaussure qui te correspond

Lorsque tu choisis une chaussure avec moins de drop que d’habitude, vas-y progressivement et pense à faire des exercices de renforcement des mollets et des tendons pendant cette période de transition. Par exemple des exercices de déroulé de pied.

On peut classer les drops de la manière suivante : faible de 0 à 4mm, intermédiaire de 5 à 8mm, et important au dessus de 9mm.

Si tu recherches une chaussure 0 drop, Altra est une marque qui le propose pour tous ses modèles. L’avantage des Altra par rapport à des chaussures minimalistes comme les Five Fingers est qu’elles ont un amorti suffisant pour les coureurs jusqu’à 80kg grâce à une hauteur de semelle autour de 25mm.